Torborg Nedreaas

La nuit volée

Roman / Collection Litteratur
140x205 mm / 240 pages
Traduit du norvégien
par Bibbi Lee et Simone Manceau
Prix : 21.30 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782916589572

La nuit volée

Le temps d’une nuit, une femme délivre à un total inconnu sa bouleversante confession. À cet homme croisé dans une gare, elle va ouvrir son âme, libérant, alors que défilent les heures, les verres d’alcool et les cigarettes, une parole trop longtemps retenue, en un flot parfois chaotique, d’une terrible franchise.

Son histoire est simple, et tristement emblématique du destin de nombreuses femmes dans la société norvégienne du début du 20è siècle. Une société oppressive et hypocrite, qui prive les femmes des plus essentielles libertés. Le malheur de cette femme est d’être tombé très jeune amoureuse de Johannes, un homme plus âgé qu’elle, un professeur, un notable. La passion qui enflamme ces deux êtres a beau être réciproque, il n’est pas question pour Johannes de rendre cette liaison officielle : plutôt qu’une fille d’ouvrier fugueuse et rebelle, il épousera la fille du pharmacien, un parti bien plus rassurant, qui convient à son statut. Aux tourments et aux humiliations d’un amour forcément clandestin s’ajoute bientôt l’épreuve affreusement banale de l’avortement, qu’elle sera contrainte de subir par deux fois.

Sans misérabilisme mais volontairement cru, ce récit d’un destin brisé est aussi celui de l’éveil d’une conscience : intelligente, la jeune femme s’interroge sur les origines sociales des violences qui brisent les individus, donnant à ce texte une dimension fortement politique.

PDF - 333.7 ko Extrait

Torborg Nedreaas

Torborg Nedreaas est née en 1906, à Bergen. Elle se tourne relativement tard vers l’écriture, mais s’impose rapidement comme l’une des romancières norvégiennes les plus importantes de l’après guerre. Féministe, communiste, ses convictions politiques sont fortement inscrites dans son oeuvre, toujours avec subtilité. Elle aborde ses thématiques privilégiées avec une grande finesse psychologique : les difficultés de la condition féminine, les conflits de classe, la pauvreté dans la société urbaine norvégienne… Romancière, elle maîtrise aussi parfaitement l’art de la nouvelle : Derrière l’armoire, la hache est considéré en Norvège comme l’un de ses chefs-d’oeuvres.