Nicolae Dumitru Cocea

Le vin de longue vie

Collection Literatura
Traduit du roumain
par Jean De Palacio
128 pages / 115 x 175 mm
Prix : 9 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366240092

Le vin de longue vie

Publié en 1931, Le vin de longue vie est à la fois une merveilleuse fable hédoniste et un impitoyable tableau de la société rurale moldave au début du XXème siècle.

Parfaitement composé, dans une langue élégante et précise, ce court roman évoque la rencontre d’un jeune homme, le narrateur, magistrat fraîchement nommé dans une bourgade, et du mystérieux boyard Manole, dont la longévité exceptionnelle et le mode de vie supposé excentrique et débauché excitent la jalousie de toute la bonne société provinciale. Par ses qualités d’âme, sa droiture, son goût pour la lecture – la poésie française en particulier – le jeune homme gagne l’amitié et la confiance de Maître Manole, qui va peu à peu lui révéler ses secrets de vie, dont la teneur explique l’isolement auquel le vieil homme se tient. « Se garder des sots » est en effet l’un des préceptes fondamentaux d’une forme de sagesse approfondie tout au long de son existence, de même qu’une attention de tous les instants apportées aux beautés de la nature, libérée de tout mysticisme.

Enfin, Manole conserve dans sa cave une cuvée toute particulière, fruit de ses amours fulgurantes avec une jeune tzigane. Dans un ultime moment de révélation, le vieil homme partagera avec son ami un verre de ce vin de longue vie, qui le renvoie aux heures les plus intenses mais aussi les plus dramatiques de sa jeunesse.

Un magnifique récit initiatique, qui exalte les vertus de la passion comme de la contemplation.

Nicolae Dumitru Cocea

Écrivain roumain, auteur de nombreux romans, de nouvelles et de pièces de théâtre, Nicolae Dumitru Cocea (1880-1949) fut aussi traducteur de français, introduisant en Roumanie les oeuvres de certains de ses contemporains comme Anatole France ou Marguerite Audoux.

Il est également connu dans son pays pour son engagement antifasciste : il fut le créateur ou le directeur de plusieurs revues, et défendit ses opinions courageuses et progressistes à travers ses écrits politiques jusqu’à la fin de sa vie.