László Krasznahorkai

La Venue d’Isaïe

Roman / Collection Irodalom
Traduit du hongrois
par Joëlle Dufeuilly
32 pages / 130 x 190 mm
Prix : 6 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366240023

La Venue d’Isaïe

« Cher lecteur solitaire, fatigué, sensible, je t’invite à glisser cette lettre dans l’encoche du livre que tu trouveras en librairie le 23 octobre 2013. Tu sais pourquoi. »
László Krasznahorkai

Conçu sous la forme d’une lettre au destinataire non identifié, ce texte au ton étrangement prophétique - un homme, Korin, entre dans un buffet de gare et délivre par bribes un message énigmatique, dont la solennité contraste avec l’environnement miteux - est un prologue au roman Guerre et Guerre, qui paraîtra en octobre 2013 aux éditions Cambourakis.

PDF - 19.7 ko Extrait

László Krasznahorkai

Né en 1954, Lázló Krasznahorkai est l’un des écrivains hongrois contemporains les plus importants, auteur d’une dizaine de livres, romans, nouvelles et essais. Il poursuit un projet littéraire ambitieux, totalisant, reflet de la complexité de la condition humaine dans la société post-moderne. Son style est caractérisé par une prose étirée, enveloppante, parfois labyrinthique, d’une extrême acuité.

Traduite dans une dizaine de langues, son oeuvre a été plusieurs fois primée, dans son pays et à l’étranger (prix Kossuth, la plus haute distinction littéraire en Hongrie, en 2004). Deux de ses romans ont été publiés en France, aux éditions Gallimard (Le Tango de Satan, 2000 ; La Mélancolie de la résistance 2006). Les éditions Cambourakis poursuivent la publication de ses oeuvres avec la parution en 2010 de Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par les chemins, à l’est par un cours d’eau, roman d’inspiration japonisante, et la traduction aujourd’hui de Guerre et Guerre, l’un de ses projets les plus ambitieux.

Depuis 1985, il collabore régulièrement avec le cinéaste hongrois Béla Tarr pour lequel il a adapté certains de ses romans (Le Tango de Satan ; Les Harmonies Werkmeister ), mais aussi rédigé des scénarios originaux (Le Cheval de Turin).