João Paulo Cuenca

La seule fin heureuse pour une histoire d’amour, c’est un accident

Collection Literatura
Traduit du portugais (Brésil)
par Dominique Nédellec
160 pages / 140 x 205 mm
Prix : 18 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366240726

La seule fin heureuse pour une histoire d’amour, c’est un accident

Pour assouvir son voyeurisme tyrannique, Atsuo Okuda, un vieux poète japonais, a déployé un gigantesque système d’observation à travers Tokyo. Cible privilégiée de sa pulsion scopique : son fils Shunsuke, son « petit fugu débile », dont il espionne les aventures sexuelles grâce à son arsenal tentaculaire – quand il ne déclame pas des vers à sa poupée à cinquante millions de yens. Par flashs successifs, Shunsuke relate son amour fou pour Iulana, blonde et robuste Polonaise rencontrée dans un bar à strip. Une passion à la démesure de l’enfer tokyoïte, qu’Okuda cherchera à entraver par tous les moyens, surtout les moins avouables…

À propos de João Paulo Cuenca

« Un jeune talent que j’apprécie tout particulièrement. »
Chico Buarque

« L’étoile montante de la littérature brésilienne se nomme João Paulo Cuenca. [Il] a le mérite de libérer la littérature brésilienne de ses atavismes, et la confrontant à des univers où elle ne s’aventure jamais. »
André Clavel (L’Express)

João Paulo Cuenca a été cité en 2012 par la prestigieuse revue Granta dans son « Best of » des meilleurs écrivains brésiliens de moins de quarante ans.

João Paulo Cuenca

João Paulo Cuenca est né en 1978, à Rio de Janeiro. Rédigé dans le cadre et le prolongement d’une résidence de l’auteur à Tokyo, La seule fin heureuse pour une histoire d’amour, c’est un accident est son troisième roman. Une anthologie de ses chroniques culturelles signées pour la presse brésilienne – notamment pour le quotidien O Globo – a paru en 2012. La publication chez Companhia das Lettras de son quatrième roman, A Morte, dont l’adaptation cinématographique est d’ores et déjà en cours, est annoncée pour 2014.