László Krasznahorkai

Guerre et Guerre

Collection Irodalom
Traduit du hongrois
par Joëlle Dufeuilly
368 pages / 140 x 205 mm
Prix : 24 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366240610

Guerre et Guerre

Je ne suis pas devenu fou [...] mais je vois aussi clairement que si j’étais fou.

Petit historien local travaillant dans un centre d’archives poussiéreux situé à deux cent vingt kilomètres de Budapest, Korim, qu’une tristesse sans âge tenaille au point de lui faire perdre la tête, découvre un jour un mystérieux manuscrit que nul n’avait dérangé depuis des décennies. Ce texte, d’une force poétique bouleversante, relate l’éternelle errance de quatre figures angéliques poursuivies sur terre et à travers l’Histoire par l’extension inexorable du règne de la violence. Pénétré par l’absolue vulnérabilité de ces personnages, Korim se donne pour but de délivrer au monde l’obsédant message porté par le manuscrit. C’est à New York, au "centre du monde", qu’il décide d’accomplir cette tâche, avant d’entrevoir, au terme de sa course folle, la possibilité d’un refuge pour ses compagnons...

guerreetguerre.wordpress.com

À propos de Guerre et Guerre

« Le maître hongrois de l’apocalypse. »
Susan Sontag

« L’universalité de l’écriture de Krasznahorkai rivalise avec celle des Âmes mortes de Gogol et surpasse de loin les préoccupations mineures de la littérature contemporaine. »
W.G. Sebald

« Krasznahorkai est le genre d’auteur qui, au moins une fois par page, parvient à exprimer parfaitement une idée qu’on a toujours pressentie mais dont on n’a jamais eu conscience – et qu’on serait bien en peine de décrire. »
Nicole Krauss

« Krasznahorkai est désormais le seul auteur européen à faire preuve d’une telle intensité et d’une telle originalité. Sans conteste l’un des artistes les plus mystérieux à l’œuvre aujourd’hui. »
Colm Tóibín

« Ses longues phrases tortueuses m’enchantent, et même si son univers apparaît ténébreux, toujours nous faisons l’expérience de cette transcendance synonyme selon Nietzsche de consolation métaphysique. »
Imre Kertész

« Un texte étonnamment sensuel, intense dans la langue et au-delà d’elle, incroyablement réaliste en dépit de ses fantaisies romanesques et de l’itinéraire affolé de son personnage. Guerre et Guerre est absolument indispensable. »
Nils C. Ahl, Le Monde

« Guerre et Guerre (…) est aussi envoûtant que dérangeant. La beauté des livres de Krasznahorkai, du Tango de satan à Thésée universel, commence à nous être familière. Elle continue à faire peur. »
Claire Devarrieux, la Une de Libération

« Il serait temps que l’Europe se réveille, et prenne conscience de ceci : en la personne de László Kraszna- horkai, elle tient tout simplement l’un de ses plus grands écrivains en activité. (...) Rien ne nous avait préparés à un tel choc. Guerre et Guerre fait partie de ces oeuvres rares dont chaque phrase, chaque mot semble frappé du sceau d’une urgence tragique. »
Fabrice Colin et Olivier Lamm, Chronic’art

« Ce prodigieux sixième roman de l’auteur hongrois donne la mesure d’un talent hors norme, renouvelant l’art littéraire de la Mitteleuropa à la suite d’illlustres aînés, de Joseph Roth à Robert Musil. » 
Sabine Audrerie, la Une de La Croix

« Totalement envoûtés par sa puissance narrative et littéraire, les amateurs français de Krasznahorkai pourront (...) vérifier la place majeure de l’auteur dans la littérature contemporaine. » 
Alexandre Fillon, LivresHebdo

« Le projet littéraire de Krasznahorkai dépasse le livre que nous tenons entre les mains, et interroge le geste créateur dans un monde destiné à l’éclatement et à l’éparpillement. »  
Gabrielle Napoli, La Quinzaine Littéraire

« La révélation de ce dossier : László Krasznahorkai, auteur hongrois, signe Guerre & Guerre, le roman de New York en temps d’apocalypse. Un chef d’œuvre. »
Oriane Jeancourt Galignani, Transfuge

« Un écrivain grandiose et tout à fait prodigieux. Un des plus grands auteurs européens vivants. »
Sabine Audrerie, France Culture

« Une fois encore, l’écrivain hongrois László Krasznahorkai se confronte à la démesure. »
Thierry Cecille, Le Matricule des anges

László Krasznahorkai

Né en 1954, Lázló Krasznahorkai est l’un des écrivains hongrois contemporains les plus importants, auteur d’une dizaine de livres, romans, nouvelles et essais. Il poursuit un projet littéraire ambitieux, totalisant, reflet de la complexité de la condition humaine dans la société post-moderne. Son style est caractérisé par une prose étirée, enveloppante, parfois labyrinthique, d’une extrême acuité.

Traduite dans une dizaine de langues, son oeuvre a été plusieurs fois primée, dans son pays et à l’étranger (prix Kossuth, la plus haute distinction littéraire en Hongrie, en 2004). Deux de ses romans ont été publiés en France, aux éditions Gallimard (Le Tango de Satan, 2000 ; La Mélancolie de la résistance 2006). Les éditions Cambourakis poursuivent la publication de ses oeuvres avec la parution en 2010 de Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par les chemins, à l’est par un cours d’eau, roman d’inspiration japonisante, et la traduction aujourd’hui de Guerre et Guerre, l’un de ses projets les plus ambitieux.

Depuis 1985, il collabore régulièrement avec le cinéaste hongrois Béla Tarr pour lequel il a adapté certains de ses romans (Le Tango de Satan ; Les Harmonies Werkmeister ), mais aussi rédigé des scénarios originaux (Le Cheval de Turin).