Michel Gondry

On a perdu la guerre, mais pas la bataille

Bande dessinée / États-Unis
Traduit de l’Anglais
48 pages / 220 x 290 mm
Couverture couleur / Intérieur couleur
Prix : 12.20 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782916589848

On a perdu la guerre, mais pas la bataille

La première bande dessinée écrite et illustrée par Michel Gondry.

Michel Gondry a grandi en France, dans la terreur de devoir un jour accomplir son service militaire : il a finalement réussi à se faire réformer, mais l’angoisse de voir son imposture découverte ne l’a pas quitté. C’est pour lui la source d’affreux cauchemars, dont cette bd totalement loufdingue est l’illustration.

La France, au début du XXIème siècle : suite à une guerre civile, le pays est désormais divisé entre la Province et l’Ile de France – dirigée par Johnny Hallyday, qui a pris ses quartiers à l’Elysée. Pour se préparer à la grave menace militaire qui plane sur Paris, le président rappelle quatre ex-étudiants d’art, une bande de copains qui ont échappé au service national en trichant honteusement lors de leurs trois jours. Cette fois, ils ne pourront se soustraire à la conscription sous aucun motif, pas même la mort. Les trois garçons doivent d’abord déterrer leur ami, décédé depuis un bon moment -un cadavre plutôt alerte d’ailleurs- et sont enrôlés pour contrer l’attaque des ISA, une dangereuse armée exclusivement féminine, qui ne recule devant aucun moyen pour obtenir la victoire.

A propos de On a perdu la guerre, mais pas la bataille

« On a perdu la guerre, mais pas la bataille, a peut-être une nature politique et un contenu quelque peu satirique, mais c’est avant tout une odyssée à travers l’esprit libre et pur d’un génie. »
Anthem magazine

« Irrévérencieux, bricolo, rigolo, cet album "indé" rend hommage aux insouciantes années Métal Hurlant… Avec ce petit grain de folie Gondry qui fait toute la différence. »
Olivier Delcroix, Le Figaro

Michel Gondry

Né en 1963, Michel Gondry est un génial créateur touche-à-tout mondialement reconnu, à la fois pour son travail dans le domaine du video-clip (pour Björk notamment), de la publicité et du cinéma (il est l’auteur de sept films, dont Eternal Sunshine of the Spotless Mind, 2004). Français, il vit la majeure partie du temps aux États-Unis, où il a publié plusieurs bandes dessinées, dont un travail en collaboration avec Julie Doucet, ainsi que On a perdu la guerre, mais pas la bataille publié en 2010.