Le Château Français (poche)

10,00

Traduit par

Premier roman encore inédit en France du cycle de Sindbad écrit par Gyula Krúdy, Le Château Français nous invite à faire connaissance avec le personnage qui occupe une place centrale dans l’œuvre de l’auteur hongrois : Sindbad le « marin prodigieux », aventurier-séducteur à la fois rêveur, cynique, et tendre par moments.
Ce récit construit à la manière d’une grande comédie aux multiples personnages retrace, dans une petite ville hongroise, les péripéties amoureuses d’un Sindbad toujours prompt à relever des défis : en l’occurrence prévenir l’enlèvement du fils d’une jeune mère divorcée du gentilhomme Pálházi, actrice en devenir, rencontrée au détour d’un bal masqué. Une aventure dont les nombreux rebondissements ne cesseront de surprendre, à commencer par Sindbad.

176 pages / 115 x 175 mm
Traduit du hongrois par François Giraud
Date de sortie : 6 novembre
10 euros ttc
ISBN 978-2-36624-455-7

Auteur·trice

Gyula Krúdy

Il fut l’une des figures les plus marquantes de la littérature hongroise du début du XXe siècle. À l’inverse de ses brillants contemporains, Kosztolanyi, Füst ou Karinthy, Krúdy n’appartient pas au fameux cercle de la revue Nyugat, qui publia cependant certains de ses textes. Né d’amours ancillaires, ses origines le rattachent à la fois à l’aristocratie – du coté de son père – et à la paysannerie – du coté de sa mère. Il vécu à Budapest, même si ses origines terriennes resurgissent ici ou là dans son œuvre, au gré des aller et retours vers la campagne qu’effectuent ses personnages, essentiellement citadins. Lui-même bon vivant, joueur, amateur de bonne chère, Krúdy excelle dans la description de la vie de la capitale, le pittoresque de ses quartiers et de leurs habitants. Auteur de près de 90 romans, plus de 2 500 nouvelles et plusieurs milliers d’articles de journaux, il meurt en 1933 dans un état d’extrême pauvreté, malgré le soutien de nombre d’écrivains renommés. C’est l’un des maîtres de Sandor Marai, qui lui rend hommage dans le roman Dernier jour à Budapest (traduction de Catherine Fay) paru aux éditions Albin Michel en 2017.

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.
mattis eleifend commodo Curabitur dapibus at