Athos le forestier

22,00

Traduit par
Le 13 décembre 1943, une tragédie a frappé la ville de Kalavryta : en représailles aux actions des résistants grecs, les soldats allemands ont assassiné tous les hommes présents. Parmi eux, Athos est laissé pour mort. Afin de surmonter son traumatisme, il se réfugie dans la forêt, qu’il ne quittera plus qu’à de très rares occasions, laissant sa femme et sa fille dans le doute quant à sa disparition.
Sa présence planera comme une ombre sur les trois générations de femmes de sa descendance, chacune oscillant entre la volonté d’en savoir davantage sur cet homme qu’elles ont peu ou pas connu, et celle d’oublier, pour se consacrer aux vivants.
Dans son premier grand roman, récompensé par le prix de l’académie d’Athènes, Maria Stefanopoulou convoque l’Histoire en mettant en regard les conséquences de la catastrophe historique et la vie dans la forêt garante de la liberté. Avec virtuosité et une impressionnante compréhension de l’âme humaine, elle bâtit ce bouleversant récit qui interroge la transmission des mythes et de la mémoire.

280 pages / 14,5 x 20,5 cm
Date de sortie : 21 août 2019
22 euros
ISBN : 9782366244250

Auteur·trice

maria stefanopoulou cambourakis

Maria Stefanopoulou

Maria Stefanopoulou est née à Athènes en 1958. Elle a vécu à Rome de 1976 à 1983 où elle a étudié les lettres classiques et modernes. Elle s’est ensuite installée à Paris pour faire du théâtre tout en exerçant différents métiers (enseignante, libraire) et s’est lancée dans l’écriture dans sa langue maternelle. Depuis son retour à Athènes en 1997, elle travaille comme éditrice-correctrice. Elle a publié des recueils de nouvelles, Le voyage des âmes, Le silence habité des maisons (1999- 2000), Le rocher aux nuages (2006), ainsi que des essais sur la littérature et la violence de l’histoire (Le retour de l’ombre, 2015). Son premier roman Athos le forestier (prix de l’Académie d’Athènes, Fondation Petros Haris) est paru en 2014.

Presse/Actualités

« Commençons par là, le roman de Maria Stefanopoulou est magistral.
Pendant la seconde guerre mondiale, Athos le forestier survit aux représailles allemandes qui ont décimé tous les hommes de Kalavryta, le village grec où il vivait avec sa famille. Meurtri, il se retire à jamais dans la forêt, pour se redresser de ses propres décombres et se tenir aussi droit qu’il peut parmi les arbres et parmi les hommes.
Le style, l’histoire, la puissance des personnages, la quête de la paix, la vive émotion, il y a tout ce qu’on attend de la littérature dans ce premier roman d’une femme de lettres. »
Marie-Claire, librairie L’Arbre à Lettres

« Athos le forestier est un roman absolument magnifique dont la langueur et la précision de l’écriture rendent un superbe hommage aux vertus de la nature. L’émouvant portrait d’un mutique altruiste qui a reçu le Prix de l’Académie d’Athènes en 2014. »
Rosalie, librairie L’Armitière

« Alors que les hommes de son village sont massacrés par les Allemands en 1943, Athos, rare survivant, refuse de prendre le parti de la vengeance ou de la haine et se réfugie dans les montagnes. De cet épisode sanglant, du choix de cet homme, Maria Stefanopoulou tire une grande fresque familiale où se conjuguent brillamment l’intime et l’Histoire. Elle signe là un premier roman d’une incroyable richesse, qui force l’admiration. »
Christophe, librairie L’Atelier

« Œuvre essentielle, forte, Athos le forestier est un livre qui mêle la douceur d’un rêve et la violence du réel, avec une justesse parfaitement maitrisée. »
Roman, librairie L’Amandier

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.
leo efficitur. dolor. eleifend ut dapibus Nullam libero.