L’ours est un écrivain comme les autres

22,00

Traduit par

Il était une fois un ours qui voulait devenir un homme… et qui devint écrivain.
Ayant découvert un manuscrit caché sous un arbre au fin fond de la forêt du Maine, un plantigrade comprend qu’il a sous la patte le sésame susceptible de lui ouvrir les portes du monde humain – et de ses supermarchés aux linéaires débordants de sucreries…
Le livre sous le bras, il s’en va à New York, où les éditeurs vont se battre pour publier l’œuvre de cet écrivain si singulier – certes bourru et imprévisible, mais tellement charismatique ! Devenu la coqueluche du monde des lettres sous le nom de Dan Flakes, l’ours caracole bientôt en tête de liste des meilleures ventes…

William Kotzwinkle est l’un des écrivains américains les plus comiques : il s’en donne à cœur joie dans cette parabole animalière hilarante, irrésistible satire des milieux littéraires et médiatiques.

En stock

304 pages / 14 x 20,5 cm
Date de sortie : 04 novembre 2015
22 euros
ISBN : 9782366241105

  

Auteur·trice

william kotzwinkle cambourakis

William Kotzwinkle

Né en 1938 en Pennsylvanie, écrivain prolifique William Kotzwinkle a touché à presque tous les genres : récit autobiographique, roman noir dans une veine loufoque ou fantastique, comédie post-beat... Ses livres sont traduits et appréciés dans le monde entier. Son livre le plus connu L’ours est un écrivain comme les autres, traduit par Nathalie Bru, est une satire grinçante de notre société de consommation qui s’est écoulée à plus de 10 000 exemplaires.

Presse/Actualités

« Ce livre est extrêmement drôle et plus intelligent qu’il n’en a l’air.  Vous allez voir, c’est magnifique ! »
–  Arnaud Viviant, “Le masque et la plume”, France Inter

« Goinfre, paresseux, vaniteux et très humain : avec Baloo, Dan Flakes entre au panthéon des ours les plus mal léchés et les plus drôles de l’histoire. »
Marguerite Baux, Grazia

« Farce grandiose à la David Lodge sur un “tout petit monde”, ce roman d’une extrême jouissance fait de la débâcle du grand art. On rigole, on rigole, toujours surpris de retomber sur nos pattes après tant de loufoqueries qui – appelons-le – ne sont que pures vérités. »
Martine Laval, Siné Mensuel

« Animalité et mondanité : l’auteur joue savamment de ce décalage, alternant coups de griffes et visions ubuesques, répliques savoureuses et punchlines féroces. Une satire animalière bienvenue à l’ère du buzz et du marketing littéraire. »
Emily Barnett, Les Inrocks

« Petit bijou d’humour transversal, L’ours est un écrivain comme les autres décrit la trajectoire d’un écrivain fabriqué par ses éditeurs et pourfend la scène littéraire d’un coup de griffe acérée. On en grommelle de plaisir, ce livre est du miel. »
Hélèna Villovitch, ELLE

« Très drôle, bourré de situations ubuesques, de quiproquos et de dialogues percutants, L’ours est un écrivain comme les autres pourrait se résumer en deux phrases : les ours sont des êtres profonds. Il n’y a rien d’aussi profond qu’un ours. Vous voilà prévenus. »
Mikaël Demets, L’Accoudoir

« Ce livre est juste extraordinaire : critique caustique et corrosive du système médiatique, charge contre les relations humaines où l’on ne prend plus la peine de vraiment découvrir ses interlocuteurs, apologie de la sincérité. Je dois bien avouer avoir pris un immense plaisir à lire ce livre : frais, fluide et particulièrement drôle. J’ai vraiment envie de remercier le plantigrade qui l’a écrit ! »
Jérémy Ganivet, undernierlivre.net

« Un petit bijou. L’ours est un écrivain comme les autres s’inscrit dans la lignée des fables animalières et mérite amplement le succès que l’auteur a offert à son personnage. »
Antoine Tracol, PAGE des Libraires

« Ce roman, interrogation sur l’identité, est aussi délicieux que les biscuits. »
Christine Sallès, Psychologies

« Une satire féroce et improbable, mais remplie de vérités. Et de pots de miel. »
Olivier Van Vaerenbergh, Focus Vif

« Distillant les effets comiques tout au long du roman, William Kotzwinkle fait mouche. Chaque élément en apparence anodin finit par avoir une importance dans la conclusion du récit. Le tout est parfaitement maîtrisé à la manière d’un John Kennedy Toole dans La conjuration des imbéciles. Cette fable moderne vaut assurément le détour. »
Magmaa.fr

« Une farce jouissive. »
François Perrin, TGV Magazine

Catégories : , ,

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.