Écologies déviantes

22,00

Voyage en terres queers

Tout à la fois voyage, enquête, cheminement personnel, réflexion politique sur l’articulation des luttes contemporaines, ce livre de Cy Lecerf Maulpoix, journaliste engagé dans les luttes LGBTQI et pour la justice climatique, nous entraîne dans les jardins anglais de l’artiste Derek Jarman, de l’écrivain socialiste Edward Carpenter, du Bloomsbury Group, sur les traces des Radical Faeries de l’Arizona à San Francisco jusqu’aux zones de cruising des lisières des grandes villes.
Parce qu’il met au jour des généalogies oubliées, ce texte permet de reconnaître la dette de l’écologie politique à ces précurseurEUSEs déviantEs. À l’heure où chacunE est concernéE par les enjeux écologiques planétaires, ce livre nécessaire propose de nouvelles pistes militantes et trace une ligne de crête sur laquelle construire, à partir de perspectives minoritaires, un mouvement réellement inclusif.

Date de parution : 1er septembre 2021
Illustration de couverture réalisée
par Helene Alix Mourrier
272 pages / 140 x 205 mm
22 euros ttc
ISBN 978-2-36624-599-8

  

Auteur·trice

Cy Lecerf Maulpoix

Cy Lecerf Maulpoix est engagé dans des collectifs d’action transpédégouines et de justice climatique depuis la COP21. Journaliste indépendant, il couvre les luttes sociales au travers d’entretiens, d’enquêtes et de reportages parus dans la presse généraliste et spécialisée. Il propose également des cours de yoga solidaire au sein du collectif We Are Yogis dont il est l’un des fondateurs. En tant qu’auteur et traducteur, il développe actuellement plusieurs projets théoriques et poétiques liés à l’écologie queer.

Presse/Actualités

« Cy Lecerf Maulpoix s’emploie ici, dans une écriture délibérément inclusive, entre enquêtes, reportages et récits d’expériences parfois très personnelles, à proposer de nouvelles pistes militantes, théoriques et pratiques. »
Olivier Doubre, Politis

« Un projet généreux et ambitieux sur le personnel, le collectif, la mémoire et les futurs possibles. »
Pierre Niedergang, Diacritik

« Au fil des exemples et des pages, c’est un sentiment d’espoir mais aussi d’empouvoirement que Cy Lecerf Maulpoix nous communique. »
Benjamin Delaveau, Manifesto XXI

« Si l’ouvrage déborde d’anecdotes révolutionnaires, il pose plus de questions qu’il ne donne de réponses sur la manière dont les luttes LGBTQI+ et de justice climatique pourraient avancer ensemble. C’est parce que Cy persiste et signe : c’est collectivement que nous trouverons les solutions. »
Olga Volfson, Têtu

« Mêlant reportage, cheminement personnel et réflexion politique, [Cy Lecerf Maulpoix] signe là un ouvrage important : parce qu’il nous fait connaître des précurseurs et précurseuses écologistes « déviantes » — l’artiste jardinier Derek Jarman, les activistes Radical Faeries – parce qu’il nous invite à déconstruire une écologie politique moulée dans l’hétéropatriarcat, et parce qu’il esquisse des pistes stimulantes « pour construire un mouvement écolo réellement inclusif ». »
Reporterre

« Un brillant plaidoyer afin que les nouveaux combats militants, en particulier sur l’écologie, ne fassent pas l’économie des combats minoritaires, liés entre autre au genre ou à l’origine. À lire de toute urgence ! »
Christophe Martet, Komitid

« Vous lisez un essai, alerte et stimulant, quand soudain cette phrase vous happe, affine votre perception de l’idée développée, aiguise votre attention et in fine déclenche le désir de rencontrer son auteur. C’est ce qui peut survenir à la lecture d’Écologies déviantes (Cambourakis, 2021) de Cy Lecerf Maulpoix , livre intime et politique, fluide et érudit, qui arpente des versants méconnus de la généalogie queer et de ses descendances. »
Frédéric Peylet, CQFD

« Lecerf Maulpoix mêle habilement théorie queer, anecdotes personnelles, extraits d’entretien et travail d’archive. Il « bricole » avec sensibilité un récit résolument militant, ponctué de photos de ses voyages et d’illustrations de plantes. On y plonge avec bonheur. »
Marie Pénicaut, L’Éclaireur – FNAC

« Écologies déviantes de Cy Lecerf Maulpoix, paru cet été, est un livre majeur autant pour sa beauté littéraire que par l’audace de son postulat de base : associer écologie et queerféminisme dans un même élan de résistance face aux forces de destruction – physique, culturelle, spirituelle – de vies jugées inférieures. »
David Le Guillermic, Brain Magazine

« À la croisée des luttes LGBT et de l’écologie, l’essai du journaliste indépendant et militant Cy Lecerf Maulpoix – son premier livre – propose en quelque sorte une balade dans ce jardin à l’anglaise, de Charleston Farmhouse dans le Sussex (lieu de rencontres du « Bloomsbury Group » de Virginia Woolf) à un rassemblement californien de Radical Faeries en passant par les textes de l’écrivain libertaire et uraniste Edward Carpenter (1844-1929). Plutôt promeneur-confident que guide universitaire, le narrateur évoque en chemin sa propre relation à la nature et à la mémoire collective, le tout pour fertiliser des combats dont les racines puisent «dans le même terreau contre l’exploitation et la destruction du vivant.» »
Thomas Stélandre, Libération

« Un voyage initiatique, autant que politique, qui navigue entre expériences personnelles et récits historiques pour penser une écologie « plurielle ». »
Christelle Gilabert, Usbek & Rica

« Cy Lecerf Maulpoix y interroge les luttes contemporaines pour le climat et pour la défense des minorités sexuelles et de genre, avec en toile de fond les lignes qui les déchirent et les liens qui les unissent. Se mêle à ses réflexions un travail érudit d’historien qui fait rejaillir du passé des figures, la plupart anglo-saxonnes, convoquées comme autant de balises pour jalonner le présent et envisager un futur supportable, à défaut d’être désirable. […] L’originalité d’Écologies déviantes tient grandement dans les récits de voyages que Cy Lecerf Maulpoix effectue de l’Angleterre aux États-Unis pour ses recherches, parcourant les jardins des demeures où flottent encore dans l’air les fantômes de collectifs comme le Bloomsbury Group, visitant des activistes ou rejoignant des lieux refuges qui ont vu émerger des communautés LGBTQI encore actives, comme celle des Radical Faeries en Californie. De ces séjours, il tire des pages tout autant illuminées d’éclats poétiques que chargées d’énergie et d’empathie. »
basta!

« Une étude passionnante et inédite, transdisciplinaire, qui renouvelle absolument l’écologie politique. »
Librairie La Divine Comédie

« Comme c’est réjouissant, alors que les perspectives sont franchement moroses, de plonger dans ce texte inclassable, intelligent et qui nous ouvre tant de possibles ! »
Librairie Les Parleuses

Catégories : ,

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.