Je suis la bête

20,00

Traduit par

Domenico Trevi, dit Mimì, est à la tête de la Sacra Corona Unità, la principale organisation mafieuse des Pouilles. Lorsque son fils se donne la mort, il lui faut trouver un bouc émissaire. La jeune Nicole, qui aurait éconduit son fils au point de lui briser le cœur, apparaît comme la coupable idéale. Dès lors, entre fureur et secrets de famille, s’enclenche une spirale de folie et de violence à laquelle il sera difficile d’échapper…

Multipliant les points de vue, Andrea Donaera construit un roman polyphonique d’une rare puissance, maîtrisant de main de maître une narration tout en tension qui explore au plus près les sentiments cachés, la perte de l’innocence et la part d’ombre en chacun de nous.

 

 

Traduit de l’italien par Lise Caillat
Parution le 2 septembre 2020
216 pages / 140 x 205 mm
20 euros ttc
ISBN 9782366245165

  

Auteur·trice

Portrait d'Andrea Donaera

Andrea Donaera

Andrea Donaera est né à Maglie, dans les Pouilles, en 1989. Il a grandi à Gallipoli et vit désormais à Bologne. Il a étudié les sciences de la communication à l’université de Salento où il a été l’un des fondateurs du centre de recherche du PEN sur la poésie contemporaine et les nouvelles formes d’écriture. Depuis 2017, il est le directeur artistique du festival littéraire Poié à Gallipoli. En 2019, il a publié un recueil de poésie intitulé Una Madonna che mai appare au sein d’un ouvrage collectif de poésie contemporaine. Je suis la bête traduit par Lise Caillat est son premier roman.

Presse/Actualités

« Impossible d’arrêter ce livre d’une grande noirceur, à l’écriture puissante et envoûtante, qui explore les bas fonds de l’être humain. Foncez, vous ne sortirez pas indemne de cette lecture. »

Marion, Librairie du Channel

« […] Roman d’une beauté sombre et puissant, grand coup de cœur de la prochaine rentrée littéraire ! » Stéphanie, Librairie L’humeur Vagabonde

« Ces âmes furieuses qui se croisent, se frôlent et se dévorent dans un silence assourdissant, c’est bouleversant. Et puis le style puissant et particulièrement singulier de Donaera nous offre une lecture saisissante. Une perle noire (très noire), sans aucun doute. »
Bénédicte, Librairie Le Failler

 » Le style est envoûtant, le rythme effréné grâce à une structure chorale. Les voix des différents protagonistes permettent de varier les points de vue et ajoutent de l’humanité à la bestialité, et de la violence à l’indifférence. Un livre sombre, obsédant, aux multiples variations, qui ne manquera pas de vous laisser sans voix ! »

Laëtitia, Librairie L’Intranquille Plaza

Catégories : , ,

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.
amet, elementum risus elit. suscipit in