Retour à La Hague

20,00

Féminisme et nucléaire

À l’heure où la France, ses dirigeants, ses lobbys nucléaires sont en pleine opération de réhabilitation de l’atome et projettent de couvrir le territoire de nouvelles centrales comme ce fut le cas dans les années 1970, la réédition de La Hague, ma terre violentée montre qu’il était possible au tournant des années 1980 d’articuler discours féministe et antinucléaire. Un texte lyrique et incantatoire qui décrit ce que la construction de l’usine de retraitement de déchets nucléaires de La Hague fait aux paysages vécus et sensibles, à la terre des souvenirs de l’enfance, à cette presqu’île du Cotentin empoisonnée pour plusieurs centaines de millénaires.

Un avant-propos en forme de correspondance à trois voix propose une réflexion sur ce que signifie vivre en territoire nucléarisé, tisse des liens entre La Hague et le Japon et débat de l’invisibilité de la question nucléaire.

Collection Sorcières
Date de sortie : 6 avril 2022
232 pages / 140 x 205 mm
20 euros ttc
ISBN 978-2-36624-655-1

  

Auteur·trice

Xavière Gauthier

Xavière Gauthier, écrivaine et militante antinucléaire, a passé sa jeunesse dans le Cotentin, près de La Hague. Elle a fondé et animé la célèbre revue littéraire et artistique Sorcières. Les femmes vivent de 1976 à 1982. Elle est l’autrice de nombreux livres, parmi lesquels Surréalisme et Sexualité (1971), Les Parleuses, avec Marguerite Duras (1974), Le Lit-clos (1988), une biographie de Louise Michel, La Vierge rouge (1999), ainsi que plusieurs ouvrages sur la lutte pour la dépénalisation de l’avortement. Elle vient de publier en 2021 On les appelait pétroleuses, galerie de portraits de communardes. Elle a été l’une des premières, en tant que militante antinucléaire, à articuler féminisme et écologie.

Sophie Houdart

Sophie Houdart, anthropologue et chercheuse au CNRS, travaille sur le Japon, et plus spécifiquement sur la vie dans la zone contaminée autour de Fukushima. Elle a publié plusieurs ouvrages parmi lesquels La Cour des miracles. Ethnologie d’un laboratoire japonais (CNRS, 2008) ou Les Incommensurables (Zones sensibles, 2015).

Isabelle Cambourakis

Isabelle Cambourakis, enseignante, éditrice et chercheuse indépendante, travaille depuis 2010 sur la sociohistoire des luttes et des mouvements sociaux et a publié plusieurs articles consacrés aux liens entre écologie et féminisme dans les années 1970 et 1980 en France. Elle a créé en 2015 la collection féministe « Sorcières » aux éditions Cambourakis.

Presse/Actualités

« Dans un essai sensible et engagé, agrémenté d’un appareil critique précis, les Éditions Cambourakis proposent de remettre en perspective le texte La Hague, ma terre violentée de Xavière Gauthier pour montrer l’actualité et la nécessité d’un combat écoféministe. »
Marie Viguier, Maze

Catégories : ,

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.