Frances, épisode 1

16,30

Frances est le premier volume d’une série dont l’action se situe en Suède, dans une grande ville, à une époque indéterminée, peut-être les années 1930, au vu des costumes et des éléments architecturaux, au vu aussi du contexte psychologique général développé dans l’histoire. Il est question du poids de la famille et des préjugés sur les individus, du statut des femmes, de la difficulté de vivre librement et d’assumer ses choix, de celle aussi de trouver tout simplement sa place dans la succession des générations.
Dans ce volume, les deux personnages que sont Frances, la petite fille, et Ada, sa tante, sont traitées avec une égale importance. Deux points de vue, deux questionnements, ceux de l’adulte et ceux de l’enfant, se croisent avec une sensibilité extrême dans cette chronique familiale d’une grande finesse. Le personnage de Louise, femme écrivain, indépendante, un peu extravagante, assumant son homosexualité, incarne la possibilité de la liberté dans une société corsetée.

96 pages / 22 x 29 cm
Date de sortie : 10 février 2010
16,30 euros
ISBN : 9782916589244

  

Auteur·trice

joanna hellgren cambourakis

Joanna Hellgren

Joanna Hellgren est née en 1981 à Stockholm, en Suède. Après une licence d’arts graphiques et d’illustration passée à la Kontfack, l’École supérieure d’Art de Stockholm, en 2004, elle s’installe à Paris pour deux ans. Elle acquiert ainsi une connaissance du français qui lui permet d’écrire directement dans cette langue. En marge de ses travaux d’illustration pour plusieurs magazines et collectifs en Suède, Finlande, France et Italie, elle poursuit un travail personnel de création dans le domaine de la bande dessinée et du livre en général. Elle aime raconter des histoires, son talent s’exprime aussi bien dans l’écriture des textes qu’à travers le dessin.

Presse/Actualités

« Le charme subtil de cette chronique (à suivre) tient à un fil : celui d’un trait au crayon noir qui s’applique à restituer des impressions vives, immédiates, presque tactiles, dans une approche tenant d’un art naïf virtuose »
Télérama

« Frances est, de fait, magnifique et incontournable. Pourquoi ? Parce que : le trait, crayonné, splendide (et un de plus, un), délicat au point qu’un coup de vent pourrait le faire pencher, mais non, et si l’idée d’un coup de vent qui fait pencher un trait vous semble étrange, sachez que je vois très bien ce que j’entends par là, ou demandez à votre corde à linge. Deuxièmement, la manière dont l’histoire s’éclaire, sans renoncer à ses zones d’ombre, et les dialogues, d’une justesse rarissime en bande dessinée. […] Dans Frances, les mots claquent, sans renoncer, en un tour de passe-passe surprenant, à la douceur. C’est Bergman, Dreyer, Bresson. C’est Frances, et si vous n’allez pas voir de quoi il retourne, vous mourrez idiots. »
Dominique A

« Alors que la bande dessinée n’est pas avare de drames familiaux larmoyants, Joanna Hellgren fait preuve d’une immense finesse dans la psychologie de ses personnages et la description de leurs sentiments. Jamais compassés, jamais clichés, ils agissent, s’aiment s’expriment avec naturel. Ils sont vivants, et très vite, on s’attache énormément à eux. »
Les Inrockuptibles

« Frances est cette série de portraits distants, qui compose une histoire émouvante et généreuse, un chef-d’œuvre de virtuosité graphique et narrative »
Mediapart

Catégories : ,

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.