La Vie têtue

15,00

« Nous sommes les héritières d’une détermination farouche, nous les descendantes des avortements ratés, des grossesses imposées. Celle-ci est indémêlable de nos douleurs et de nos rages, transmises d’une génération à l’autre comme on essore un torchon plein de sang, dans l’anonymat d’une cuisine plongée dans la nuit. »

Depuis la maison familiale où elle est revenue habiter, une femme, s’adressant à sa sœur disparue, convoque les souvenirs de leur enfance. Porteuse d’un lourd passé de violences patriarcales, elle explore les possibilités de survivre à cet héritage, dans un paysage rural dévasté, où les haies ont disparu et où la forêt se fait moins dense, cernée par les champs de maïs industriels.
Avec ce récit composé de courts chapitres, Juliette Rousseau nous offre un premier texte littéraire poignant, sensible et lumineux qui rend hommage aux femmes de sa famille.

Date de sortie : 7 septembre 2022
Collection Sorcières
120 pages / 130 x 210 mm
15 euros ttc
ISBN 978-2-36624-694-0

  

Auteur·trice

Juliette Rousseau

Juliette Rousseau

Juliette Rousseau est née en 1986 dans un petit village de Haute-Bretagne. Tour à tour autrice, journaliste, traductrice, éditrice et militante, elle explore différentes formes d’écriture et leurs potentiels émancipateurs. Récemment, elle a choisi de revenir habiter le hameau de son enfance. La Vie têtue est le fruit de ce retour aux racines, et son premier roman.

Presse/Actualités

« L’écriture est magnifique, percutante et sincère. C’est émouvant et juste, lumineux et poignant, c’est l’intime est politique à son apogée ! »
Librairie à soi.e

« Alors celui-là, c’est tout simplement le plus beau roman de la rentrée ! La narratrice s’adresse à sa sœur disparue alors qu’elle revient sur leur terre natale. On lit l’enfance, l’amour, on découvre des femmes fortes. On lit qu’il faut accepter la mort et regarder la vie. C’est un texte si doux, fort, magnifique, émouvant, tendre. C’est le premier roman époustouflant de Juliette Rousseau. »
Librairie Arborescence

« Un grand coup de cœur pour ce roman intimiste, poignant, à l’écriture aussi brute que poétique. C’est toute l’ambivalence de la vie que ce roman met en lumière, en abordant des sujets difficiles avec franchise et avec beauté. »
Alexandra, Librairie Coiffard

« [Juliette Rousseau] entrelace mémoire intime et analyse politique – ou plutôt replace l’histoire familiale dans l’ordre social qui l’a produite. Héritages familiaux, rapports de genre, parentalité, ruralité… Sa langue précise et sensible embrasse nombre d’interrogations inspirantes que l’on a hâte d’arpenter avec vous ! »
Librairie de L’Angle rouge

« Un premier roman poignant et poétique. »
Amandine, Librairie du centre

« De court chapitre en court chapitre, on traverse la fulgurance des mots, des fragrances, des paysages, des bruits et des voix. Le récit est parsemé de poèmes lumineux qui reconnectent à la vie, entravée par le deuil impossible. L’autrice réussit le tour de force de replacer sa sœur en mots et de lui fabriquer une sépulture en mouvement. […] Somptueux et douloureux ! »
Sabine, Librairie Fontaine Lubéron

« C’est un livre pour nos mères, nos grands-mères, nos sœurs, nos filles et leurs blessures, un livre pour dire enfin nos vérités avec les mots superbes de Juliette Rousseau. »
Amélie Lescroel, Librairie L’Arbre sans fin

« Un premier récit littéraire d’une sensibilité rare. Bouleversant de beauté. »
Cécile, Librairie La Machine à lire

« Une écriture intime et poétique qui serre le cœur, mais fait naître la lumière. »
Margaux, Librairie Le Failler

« Entre écriture autobiographique et poésie, Juliette Rousseau nous offre ici un texte magnifique et bouleversant pour parler du deuil de sa sœur, des femmes de sa famille, de naissance et d’avortement, de sororité et de retour à la terre… Un livre qui touche en plein cœur. »
Librairie Le Monte-en-l’air

« Un récit viscéral où la poésie se fait force et la dureté émotion. »
Kathleen, Librairie Le Silence de la mer

« Le texte prend cette vie à bras le corps, la montre dans ses aspérités, sa beauté et sa crudité, dans son caractère tout à la fois intime et partagé. C’est un sacré défi, mais il est relevé. »
Librairie Le Temps qu’il fait

« Un récit aux formes multiples, un texte court et percutant qui vous emporte totalement ! »
Librairie-café Les Déferlantes

« C’est avec un souffle puissant et une colère toujours maîtrisée et revendicatrice que Juliette Rousseau nous invite à lire les fragments de sa vie […] à la façon d’une Annie Ernaux, ce texte libérateur, entre poésie libératrice et regard perçant sur la société rurale patriarcale, vient parler aux cœurs des femmes avec passion et raison. »
Lucie, Librairie Les Nouveautés

« Un ouvrage puissant et poignant empreint de sororité. On pense à Dorothy Allison, souvent. »
Libertalia

« Entre roman et autofiction, La Vie têtue est l’un des textes les plus bouleversant que nous ayons lu de la rentrée littéraire. Court, incisif, il remue les racines, les histoires de famille, les parcours de générations de femmes face à la violence du patriarcat. Il y est question de la maternité, celle subie, celle choisie, il y est question de l’oppression d’une domesticité imposée, d’émancipation, d’amour, de sœurs, de deuil. Tout ça dans un peu plus d’une centaine de pages vibrantes d’émotion. »
Manon & Marie, Librairie Lilosimages

« Un superbe hommage de l’autrice à sa sœur disparue, ainsi qu’aux femmes de sa famille, « descendantes des avortements ratés, des grossesses imposées. » Un texte profondément poétique et engagé, très belle découverte. »
Deborah Vedel, Librairie Nouvelle d’Orléans

« Entre les souvenirs qui tiennent chaud et ceux qui pigmentent la peau de mille frissons, une lumière s’achemine malgré tout, sous la forme de ce texte-hommage, boussole qui semble indiquer la direction que peut, que doit prendre une existence au-delà d’un héritage tout tracé. »
Typhaine Lockhart, Librairie Payot Rive Gauche

« Sans conteste un des plus beaux livres de cette rentrée littéraire ! Juliette Rousseau, éditrice et journaliste, délivre un récit intime, poétique et émouvant sur le deuil de sa sœur. La tristesse et l’amour qu’elle lui porte sont saisissants. Brillant ! »
Librairie Un livre et une tasse de thé

« Dans cette adresse à sa grande sœur trop tôt disparue, la narratrice livre une réflexion bouleversante sur la sororité, la famille, les liens qui nous unissent ou nous retiennent. On a envie de recopier des lignes entières tant c’est beau et intelligent ! Un éloge à la force des femmes. Un livre MA-GNI-FIQUE. »
Librairie Vivement dimanche

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.