Aïvali ma patrie

10,00

Traduit par
Préface de

« Peu de gens savent où peut bien se trouver Aïvali. Après la guerre qui ravagea l’Anatolie, la petite lumière qui luisait en face de Mytilène s’éteignit. À la vérité, c’était une sorte de monde caché, fermé par un détroit, qui semblait protégé à l’extérieur par une foule de petites îles, des îlots pour la plupart. On les appelait en grec ancien l’Hécatonèse, c’est-à-dire les îles d’Hécatos (autrement dit Apollon).
Ou peut-être les îles d’Hécate, c’est-à-dire de la Lune. L’endroit est une presqu’île en forme de faucille, qui prolonge le continent anatolien en tournant vers le nord. »

Natif d’Aïvali, Fotis Kontoglou a multiplié les voyages mais n’a cessé de penser et de revenir à sa patrie d’origine. Dans ce dernier ouvrage, paru en 1962, il livre une évocation nostalgique et pittoresque de sa ville natale, longtemps phare économique portuaire et culturel de la Grèce, avant qu’elle ne devienne turque en 1923.

272 pages / 11,5 x 17,5 cm
Date de sortie : 04 octobre 2017
10 euros
ISBN : 9782366242942

Auteur·trice

Fotis Kontoglou

Connu pour ses œuvres laïques d’inspiration byzantine, Fotis Kontoglou figure parmi les plus grands peintres grecs du XXe siècle. Exilé en France pendant la Première Guerre mondiale, il fréquente les milieux littéraires et artistiques, parmi lesquels Knut Hamsun, et ne tarde pas à se faire un nom à Paris.

À découvrir

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.
libero risus. libero dolor. vulputate, commodo leo. nunc fringilla ut Lorem