Camarade Lune

18,00

Traduit par

« La première lune qu’elle a vue quand elle est sortie dans les rues après le déluge des années de réclusion, c’est à peine un quartier dans le ciel, l’écorce de la liberté.
Ici ce sont les paroles d’une révolutionnaire qui surgissent après le silence imposé comme peine supplémentaire.
Ici se déclare la défaite sans renier les raisons d’une lutte menée avec les armes.
Ici se lit l’éducation sentimentale d’une femme qui a payé au prix fort son choix et sa condamnation.
Ce n’est pas un document politique, c’est le décharnement d’une expérience radicale. »
Erri De Luca

Barbara Balzerani a été l’une des femmes à occuper un poste stratégique au sein des Brigades rouges.
Dans l’enceinte de la prison haute sécurité où elle a été incarcérée pendant de nombreuses années, elle a pris le temps d’interroger son parcours, ses origines ouvrières, de réexaminer les réflexions philosophiques qui l’ont conduite à un tel engagement. Car avant d’être l’histoire d’une génération politique ou celle d’une organisation armée, Camarade lune est bien celle d’une femme que ses origines ne sauraient réduire à telle ou telle catégorisation.
En ressort la colère de celle qui est née pauvre dans un monde inégalitaire, l’entêtement désespéré de celle qui ne se résout pas à être simplement une femme dans un univers dominé par les hommes, ainsi que l’espérance d’une insurrection contre l’ordre établi rendue soudain possible par le surgissement des événements de 1968.

176 pages / 14 x 20,5 cm
Date de sortie : 06 septembre 2017
18 euros
ISBN : 9782366242812

  

Auteur·trice

barbara balzerani cambourakis

Barbara Balzerani

Barbara Balzerani est née en janvier 1949 à Colleferro, en Italie. Au début des années 1960, elle a milité dans le mouvement Pouvoir ouvrier avant de rejoindre les Brigades rouges où elle faisait partie de l’équipe de la direction stratégique. Elle a vécu dans la clandestinité un certain nombre d’années avant d’être arrêtée en 1985 et condamnée à 25 ans de prison. En 2011, elle a obtenu la liberté conditionnelle et a été définitivement libérée en 2016. Elle travaille désormais dans une coopérative sociale et continue de se consacrer à la littérature. Elle a publié à ce jour cinq romans.

Presse/Actualités

« Le récit sensible d’une vie dédiée à l’engagement politique, de la naissante autonomie ouvrière aux actions de plus en plus ambitieuses des BR, jusqu’à son arrestation en 1982, suivie de longues années de prison. […] Dans son livre, Barbara Balzerani ne cherche ni absolution ni pitié, 25 ans de prison n’ont pas entamé sa détermination. Ton assuré, regard franc, paroles précises, elle souhaite avant tout remettre le choses dans leur contexte. »
Émilien Bernard, CQFD

« Un roman autobiographique, labyrinthique, acéré et brutal, rédigé en détention […] D’une langue rageuse et enchevêtrée, Barbara Balzerani retourne sur ses pas. Elle replonge dans l’abîme, où nous l’entendons hurler que la seule issue était ‘vaincre ou mourir. Et au milieu : rien.’ »
Sorj Chalandon, Le Canard Enchaîné

« Avec une écriture qui côtoie parfois une forme de poésie, Barbara Balzerani n’esquive pas les responsabilités et n’est pas en quête de pitié. Au fil de pages souvent intenses, elle raconte avec lucidité comment l’engagement, la clandestinité, la fraternité, la violence, l’horreur et la défaite ont façonné celles et ceux qui pensaient changer le monde […] Par ce témoignage intérieur, l’ex brigadiste devenue écrivaine éclaire – en partie – le long tunnel obscur que traversera sa génération politique. Après les années de plomb, les années de rêve. »
Daniel Psenny, Le Monde

« Dans ce récit entre fiction et autobiographie, Barbara Balzerani raconte une vie, la sienne, faite de rencontres, de violence(s), de colère et d’injustices, mais surtout, de choix. Celui qui sera probablement le plus important de sa vie fut celui des Brigades rouges, dont elle deviendra l’un des membres les plus hauts placés […]. La demi-mesure n’a donc pas cours dans sa vie et ce choix l’amènera à la prison, pendant vingt-six années. Cinquième roman écrit par Barbara Balzerani et première traduction en France, Camarade lune raconte avec justesse, au gré d’un style rythmé et audacieux, le destin d’une femme hors-normes. Il dit aussi la violence de l’inégalité sociale, il dit le recul qu’amènent les années, il dit les injustices, la pauvreté, les abus. »
Anaïs Ballin, Librairie L’Écriture (Vaucresson), Page des libraires

« Livre qu’elle écrit alors qu’elle est encore en prison, Barbara Balzerani pose de franches questions sur le monde avant qu’il ne soit ultra-libéralisé. Femme révoltée, elle se battait contre la pauvreté, l’injustice et les rêves fracassés. Un véritable bijou »
Librairie du Tramway

« Quelque part entre la distance du temps et la proximité fusionnelle des sentiments, Barbara Balzerani fouille le silence et sa mémoire, refusant d’y enfouir ce qu’elle fut, ce en quoi elle crut. Quelle plume, quelle émotion !
Librairie Livres aux trésors

« Un des romans les plus intelligents sur la conscience, le cœur et la subjectivité ardente de la cause révolutionnaire. En plus d’un très beau portrait de femme, largement autobiographique, dans une Italie des années 70 en plein effervescence politique. Dans chaque page se trouve une beauté littéraire. Passionnant et inspirant ! »
Librairie Decitre Grenoble

« Le récit sensible d’une vie dédiée à l’engagement politique, de la naissante autonomie ouvrière aux actions de plus en plus ambitieuses des BR, jusqu’à son arrestation en 1982, suivie de longues années de prison. […] Dans son livre, Barbara Balzerani ne cherche ni absolution ni pitié, 25 ans de prison n’ont pas entamé sa détermination. Ton assuré, regard franc, paroles précises, elle souhaite avant tout remettre le choses dans leur contexte. »
Émilien Bernard, CQFD

« Un roman autobiographique, labyrinthique, acéré et brutal, rédigé en détention […] D’une langue rageuse et enchevêtrée, Barbara Balzerani retourne sur ses pas. Elle replonge dans l’abîme, où nous l’entendons hurler que la seule issue était ‘vaincre ou mourir. Et au milieu : rien.’ »
Sorj Chalandon, Le Canard Enchaîné

« Avec une écriture qui côtoie parfois une forme de poésie, Barbara Balzerani n’esquive pas les responsabilités et n’est pas en quête de pitié. Au fil de pages souvent intenses, elle raconte avec lucidité comment l’engagement, la clandestinité, la fraternité, la violence, l’horreur et la défaite ont façonné celles et ceux qui pensaient changer le monde […] Par ce témoignage intérieur, l’ex brigadiste devenue écrivaine éclaire – en partie – le long tunnel obscur que traversera sa génération politique. Après les années de plomb, les années de rêve. »
Daniel Psenny, Le Monde

« Dans ce récit entre fiction et autobiographie, Barbara Balzerani raconte une vie, la sienne, faite de rencontres, de violence(s), de colère et d’injustices, mais surtout, de choix. Celui qui sera probablement le plus important de sa vie fut celui des Brigades rouges, dont elle deviendra l’un des membres les plus hauts placés […]. La demi-mesure n’a donc pas cours dans sa vie et ce choix l’amènera à la prison, pendant vingt-six années. Cinquième roman écrit par Barbara Balzerani et première traduction en France, Camarade lune raconte avec justesse, au gré d’un style rythmé et audacieux, le destin d’une femme hors-normes. Il dit aussi la violence de l’inégalité sociale, il dit le recul qu’amènent les années, il dit les injustices, la pauvreté, les abus. »
Anaïs Ballin, Librairie L’Écriture (Vaucresson), Page des libraires

« Livre qu’elle écrit alors qu’elle est encore en prison, Barbara Balzerani pose de franches questions sur le monde avant qu’il ne soit ultra-libéralisé. Femme révoltée, elle se battait contre la pauvreté, l’injustice et les rêves fracassés. Un véritable bijou »
Librairie du Tramway

« Quelque part entre la distance du temps et la proximité fusionnelle des sentiments, Barbara Balzerani fouille le silence et sa mémoire, refusant d’y enfouir ce qu’elle fut, ce en quoi elle crut. Quelle plume, quelle émotion !
Librairie Livres aux trésors

« Un des romans les plus intelligents sur la conscience, le cœur et la subjectivité ardente de la cause révolutionnaire. En plus d’un très beau portrait de femme, largement autobiographique, dans une Italie des années 70 en plein effervescence politique. Dans chaque page se trouve une beauté littéraire. Passionnant et inspirant ! »
Librairie Decitre Grenoble

Catégories : , ,

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.