Au-delà des décombres

22,00

Traduit par

Depuis que Zerocalcare est devenu un auteur de bande dessinée reconnu, voire adulé, son quotidien est bouleversé. Lui qui affectionnait une existence anonyme, partagée entre sorties, activités militantes et moments de création, se trouve projeté sur le devant de la scène publique. Désormais quotidiennement sollicité, il a le sentiment de ne plus avoir de prise sur sa vie et de perdre de vue ses amis. En atteste le mariage de Sanglier, qu’il apprend au dernier moment, réalisant du même coup qu’il ne l’a quasiment pas vu depuis près d’un an…
Guidé par un sentiment de culpabilité particulièrement aigu, Zerocalcare dresse de lui-même un portrait sans concession, celui d’un auteur faisant face à un succès parfois étouffant. Entre la crainte de décevoir ses lecteurs, ses proches et le poids des responsabilités qui lui incombent du fait de sa notoriété, sans jamais se départir de son humour et de son style énergique, il livre une œuvre touchante qui aborde avec légèreté des thématiques universelles liées à la trentaine, mais aussi plus spécifiquement préoccupantes quant à l’avenir des générations actuelles et futures.

192 pages / 17 x 24 cm
Date de sortie : 06 mars 2019
22 euros
ISBN : 9782366243628

  

Auteur·trice

zerocalcare cambourakis

Zerocalcare

Zerocalcare est à ce jour l’auteur de bande dessinée le plus populaire d’Italie. Né en 1983, il est d’abord remarqué dans les milieux alternatifs puis du grand public par le biais de son blog. Son premier roman graphique, La Prophétie du tatou, est paru en 2014 puis réédité dans une nouvelle traduction en 2020 aux éditions Cambourakis. Kobane Calling, BD reportage sur la guerre en Syrie, s’est écoulée à plus de 36 000 exemplaires.

Presse/Actualités

« Au-delà des décombres est une œuvre autobiographique explosive, mais touchante, très intime, qui aborde l’air de rien des questions existentielles qui touchent toute une génération »
   – Renaud Février, L’Obs

« Au cœur de son dernier livre, Au-delà des décombres, la morosité sociale économique de l’Italie est en fait en filigrane dans toute [son] œuvre. »
   – Baptiste Bouthier, Libération

« L’humour est toujours là, salutaire, les références à la culture pop et l’abattage « made in Rebibbia » aussi, seulement le ton se fait plus sombre à mesure que son univers se désagrège […]. Le premier volet d’un diptyque nécessaire, introspection à l’autodérision permanente. »
   – Philippe Belhache, Sud Ouest

« L’autodérision est désormais l’arme du dessinateur altermondialiste. De l’autre côté des Alpes, on reconnaît maintenant son coup de crayon fougueux. »
   – Frédérique Pelletier, DBD Magazine 

Catégories : ,

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir des nouvelles des éditions Cambourakis, inscrivez-vous !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Mise à jour…
  • Votre panier est vide.